24-25 octobre 2020

L’Europe

glb_affiche_2013L’Europe sera le thème du prochain festival du livre en Bretagne de Carhaix qui se déroulera le dernier week-end d’octobre (26-27) 2013.

L’esprit européen devrait donc souffler sur cette 24eme édition qui sera en phase avec l’actualité puisque la Commission européenne a décidé de faire de 2013 l’«année européenne des citoyens». La vice-présidente Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la justice et de la citoyenneté, a déclaré à cette occasion: «L’année européenne des citoyens sera une excellente occasion de rappeler à ceux-ci les droits dont ils bénéficient grâce à l’Union européenne et ce que cette dernière peut faire pour chacun d’entre nous.»

Gageons que les organisateurs de cette importante manifestation de promotion du livre et de la lecture sauront tirer profit de ce thème pour évoquer les dossiers chers à la Bretagne comme la ratification par la France de la Charte des langues minorisées ou encore la réunification ou le droit à l’autodétermination des peuples… Mais ce sera sans doute aussi l’occasion de débattre de l’Europe qu’on souhaite : avec ou sans ses cent drapeaux, sociale et culturelle ou strictement marchande ?

La ville de San-Sébastián / Donostia présidente d’honneur du Festival du livre de Carhaix 2013.

Les 26 et 27 octobre prochains, la ville de San-Sébastián (Pays Basque sud) assurera la présidence d’honneur du Festival du livre de Carhaix (Finistère), succédant ainsi à des personnalités du monde des livres comme l’académicien Erik Orsenna, Patrick Poivre d’Arvor, Hervé Jaouen, Jean-François Coatmeur, Per Denez, Ronan Huon…
Le maire de la ville basque, Juan Karlos Izaguirre s’est dit « flatté » de la proposition et l’a acceptée « avec enthousiasme ».

Donostia

« San-Sébastián, Donostia en basque, a été désignée Capitale européenne de la culture pour l’année 2016 par l’Union Européenne », explique les organisateurs du Festival. « Lorsque le maire, Juan Karlos Izaguirre, a été informé de la bonne nouvelle, il a spontanément déclaré que sa ville allait « montrer à l’Europe et au monde entier le foisonnement culturel que peut provoquer une langue minoritaire. »

Des propos qui ont sonné agréablement aux oreilles des responsables du Festival du livre de Carhaix qui abrite en plus de la majorité des éditions en langue française de Bretagne, la quasi totalité des éditeurs en langue bretonne.

Juan Karlos Izaguirre a assuré les organisateurs carhaisiens que sa ville serait représentée lors de l’ouverture de l’édition du 24e Festival du livre en Bretagne placé cette année sous le signe de l’Europe.