Manon Le Gourrierec

Originaire du Morbihan, élevée en Loire Atlantique, j’ai appris le breton en formation longue à 24 ans. J’en ai aujourd’hui 30. Au cours de mes études littéraires, je me plaisais à écrire en français, puis en breton. Non pas par choix, mais comme une évidence, au vu du terrain de jeu et de création que la langue offre. Le livre, un premier amour, qui m’a amené à me former aux métiers de l’édition avant que ma vie professionnelle ne prenne un tournant, et me rapproche des formes scénaristiques et d’autres médias qui se fondent sur l’écriture. Un des intérêts qui m’anime concerne les questions de création, en breton particulièrement : comment donner l’envie, accompagner l’écriture ou la rendre possible, comment envisager des horizons pour permettre à des nouvelles voix d’émerger, aux persistants de persister, soulever l’intérêt du public et jouer de nos codes dans ce monde polyglotte.

Aujourd’hui installée à Douarnenez, je travaille en production audiovisuelle et cinématographique. J’y cherche également la voie qui me permettra d’approfondir mes projets d’écriture, où qu’elle puisse se trouver.

Manon Le Gourrierec