26-27 octobre 2019

Anwar Abu Eisheh

Biographie

Né à Hébron en 1951, a obtenu son doctorat d‘état en droit à Paris-X Nanterre (thèse sur le régime juridique des immeubles en Palestine). Actuellement Professeur de droit civil à la Faculté de droit de l'Université Al Quds, membre du Comité de rédaction du code civil palestinien et membre du barreau palestinien. Depuis 1968 Membre de l’OLP pour laquelle il a assumé diverses responsabilités dans les domaines sportif, culturel et politique.

A participé en tant que conseiller ou expert à différentes missions d’étude (Union Européenne, Unesco, ISPROM).  

  • Ministre palestinien de la culture de juin 2013 à juin 2014
  • Membre du Conseil municipal d’Hébron d’octobre 2012 à juin 2013 et depuis mai 2017
  • Président de l’Association d’Echanges Culturels Hébron-France

Préface

La Palestine à l’honneur en Bretagne ….

Terre de particularismes, terre de souffrances jadis et maintenant mais aussi terre de culture, de richesses et d’histoire. 

Moi le Palestinien longtemps exilé, j’ai pu apprécié et apprécie encore le caractère combatif des Breton.ne.s dont la langue continue de vivre et qui produit de nombreux.ses auteur.e.s

Les livres ne meurent pas : ils informent quelle que soit leur catégorie (roman, essai etc.). Ils ouvrent de nouveaux horizons et introduisent le débat. Ils se transmettent et si les styles évoluent, ils ont ce pouvoir de faire connaître le quotidien aussi bien que les parcours de vie.

La littérature palestinienne n’est pas que militante. La poésie, le théâtre, les contes, les essais, les livres documentaires ou de témoignages sont certes souvent marqués par l’occupation que nous subissons depuis des dizaines d’années. Pour autant, nos auteur.e.s s’attachent à faire vivre les Palestinien.nes dans leur environnement naturel et parfois dramatique et à faire connaître leur culture dans toutes ses dimensions. C’est ainsi que notre littérature rejoint l’universalité de l’art : être en harmonie ou en tension avec l’actualité quotidienne et la vie qui l’entourent. En ce sens, les auteur.e.s comme tous les artistes, sont les témoins privilégiés de l’éveil à soi et de l’éveil au monde. Que serait l’esthétique de l’art sans prendre racine dans la Vie ?

De jeunes talents émergent et s’épanouissent malgré et avec « les vents contraires » qui parfois les assaillent. Les « classiques » sont étudiés dans le cursus scolaire mais il manque, hélas, les moyens et supports de diffusion. Les métiers du livre sont encore en devenir…. 

Souhaitons que les ouvrages présentés ici fassent mieux connaître aux lecteurs et lectrices l’âme de la Palestine et des Palestinien.ne.s, et le talent des auteur.e.s de ce pays qui n’aspirent qu’à une paix juste et durable sur une terre où bat aussi une part du cœur du monde.

Awar Abu Eisheh
Président d'honneur du 30ème Festival du livre en Bretagne
Ancien Ministre palestinien de la culture