27-28 octobre 2018

Claire Fourier

Éléments biographiques

Claire Fourier est née en 1944 à Ploudalmézeau, d’un père originaire de Landeleau et d’une mère de la côte du nord-Finistère.  Elle vit à Paris et Carnac.

Diplômée d’Histoire et de l’Ecole Nationale Supérieure des Bibliothèques, Claire Fourier a été professeur de Lettres et bibliothécaire. Une existence itinérante la privant de son métier, elle se consacre alors à l’écriture.

Claire Fourier a emprunté son nom de plume à Charles Fourier pour l’amour de la fantaisie, du sourire et pour la théorie de « l’attraction passionnée » développée par l’utopiste.

Claire Fourier a publié une vingtaine de livres, des romans, des haïkus, des essais, un journal, des récits historiques, où elle se plaît à mélanger et à dépasser les genres.

Les silences de la guerre a aussi obtenu le Prix Bretagne 2012 et le prix Ar Vro de la Ville de Vannes.

 

Bibliographie sélective

Métro Ciel, suivi de Vague conjugale, récits (Actes Sud, 1996, réédition 2006).

À contre-jour(nal), (Jean-Paul Rocher éditeur, 2006).

Ce que dit le vent d’Ouest, roman (Jean-Paul Rocher éditeur, 1998)

C’est de fatigue que se ferment les yeux des femmes, récit (Bartillat, 2002).

Route Coloniale 4 en Indochine, récit historique (réédition, Jean-Paul Rocher éditeur, 2004.

L’amante océane, récit (nouvelle édition resongée, Jean-Paul Rocher éditeur, 2008).

Je vais tuer mon mari…, roman (Réédition poche, Bartillat, 2009).

La Valse libertine, roman-haïku de printemps, (Jean-Paul Rocher éditeur, 2009.

Je ne compte que les heures heureuses, roman (Jean-Paul Rocher éditeur, 2010).